24/02/2006

Le Carnaval

De nombreux carnavals ont lieu en Belgique : Stavelot, Eupen, Malmédy, Fosse la Ville, La Louvière et bien sur Binche. 

La renommée du carnaval de Binche n’est plus à faire, il a même été reconnu par l’UNESCO comme patrimoine oral et immatériel de l’humanité.

 

Le Mardi-Gras à Binche

Le Mardi-Gras est le seul jour où l'on peut voir les Gilles en costume traditionnel.

Très tôt les maisons s'allument et l'effervescence commence. Dès trois heures du matin, les bourreurs font leurs tournées, pour contribuer à la naissance du roi du jour. Tout un petit monde s'affaire autour du personnage. L'épouse, l'amie ou la mère prépare l'habillage, et aide le Gille à enfiler la blouse, s'inquiète de son bien. Les invités qui ont le privilège d'assister à l'habillage sont déjà là.

Lorsque le bourreur arrive, la "cérémonie" peut commencer. Par des gestes traditionnels, il prend la paille, la froisse pour en faire des torquettes, les place minutieusement sous la blouse formeront la structure des deux bosses.  Les plus sentimentaux verseront peut-être une larme de joie car servir une tradition est pour le Gille beau et noble.
Le bourrage terminé, l'épouse achève les préparatifs dans les règles de l'art.
Lorsque d'autres Gilles viennent chercher leur partenaire, celui-ci offrira le verre de champagne.

On commence à danser au son des tambours et d'un pipeau l'Aubade matinale. Cet air ne se joue que le Mardi-Gras au matin.
Puis, le ramassage reprend. Le groupe augmente et le nombre de personnes suivant les Gilles gonfle avec lui.

Ces premières heures du Mardi sont les plus belles, celles à ne pas manquer pour ne pas rater le sens d'un folklore cher aux Binchois. Le tout rythmé par le claquement des sabots et le tintement des apertintailles qu'accompagnent un seul tambour et caisse.

Vers huit heures, les groupes se rassemblent dans le haut de la ville pour former la société au complet.

A partir de là s'entame la "descente" vers le centre de la ville pour se rendre à l'hôtel de ville où les sociétés sont reçues par le bourgmestre. Vers dix heures, en arrivant dans le bas de la ville les Gilles mettent leur masque. 

Arrivés devant l'hôtel de ville, ils font un rondeau en attendant que la Salle de Mariage se vide de la société présente. Dès qu'ils entrent, les sabots claquent de plus belles sur le carrelage de la salle. Après avoir ôté leur masque, les Gilles écoutent attentivement le bourgmestre pour la célébration des jubilaires. On trouve des jubilaires de 25, 40, 50 et 60 ans. 

Après que le bourgmestre ait lancé son traditionnel "Tambours !", ceux-ci se mettent en branle et la société sort pour laisser la place à la suivante. 
Chacun rentre chez lui, accompagné d'un tambour car le Gille ne se déplace jamais sans tambour.

Le départ du cortège a lieu vers quinze heures. C'est pendant ce cortège que l'on peut découvrir les Gilles avec leur coiffe majestueuse, ce chapeau aux plumes d'autruches qui semble flotter au-dessus du chef de son propriétaire. Ils troquent aussi le ramon pour le panier en osier. Le Gille puise dans son panier pour offrir l'orange aux visiteurs amassés tout au long de la grand'rue. Les appels se font pressants pour en obtenir une de la main même d'un Gille. Celui-ci, tend son panier vers le quémandeur. Il est interdit de relancer les oranges aux Gilles. Cela serait pris comme le refus d'un cadeau.

Arrivés à la Grand'place, les musiques et les tamboureurs de toutes les sociétés uniront leurs efforts afin de jouer pour tous les Gilles dansant en un rondeau mémorable, spectacle inoubliable autour de la Grand'place.
Après quelques tours, les musiques s'arrêtent et des tambours se mettent en route pour conduire les Gilles pour un bref repos.

Ils se mettent ensuite en route pour le cortège du soir, le cortège aux lumières. Les Gilles n'ont plus de chapeau et dansent avec leur panier retourné vers le ciel.

Lorsqu'ils arrivent sur la Grand'place, ils se tiennent l'un l'autre par le panier dressé et tournent ainsi en un rondeau qui ne s'arrêtera que lorsque le feu d'artifice se terminera.  Le bouquet final du feu d'artifice est le panneau "Plus Oultre"  devise de la ville de Binche. C'est toujours un moment pathétique.

Vers vingt-trois heures, les  membres forment  un cercle autour de leurs musiciens  pour les ultimes airs de gilles avant l'arrêt des cuivres. Seules les batteries se feront entendre à travers toute la ville.

Le Carnaval se termine vers cinq ou six heures du matin, le Mercredi des Cendres, car le Gille doit rentré accompagné par un tambour avant que le jour ne se lève.
Le Carnaval d'une année est fini, sans doute, mais déjà, celui de l'année suivante est en train de naître. Il ne quitte jamais entièrement l'esprit des Binchois.

 

 

 

 

 

 

Le chapeau                Le costume                Le masque

 

 

 

 

 

Le panier                  Les sabots                Le tambour

 

 

 

 

 

Gille                         La viole                     Gilles

 

00:11 Écrit par Palmira | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

alalala ça me rappelle des souvenirs
je ferai des photos du carnaval de ma ville toute proche.
bisous

Écrit par : laura | 24/02/2006

Merci Palmira Pour tous ces reseignements bien utiles, j'espère y assister cette année avec mon filston, il à maintenant 6 ans 1/2 et ce sera la première fois qu'on ira, avant je le trouvais trop petit pour en profiter sans danger.
Bon week-end et bon carnaval.

Écrit par : Gene | 24/02/2006

Cela me rappelle une partie de ma jeunesse. je jouais du tambour, ou du clairon dans une clique. Nous accompagnions toujours un groupe de majorettes au hasard des sorties carnavalesques. Quelle ambiance. De bons souvenirs. Bon week end

Écrit par : jicé | 24/02/2006

merci merci palmira d'être passée sur mon blog. Je te mets aussi dans mes liens.Ton blog est frais, il fait du bien. Bises Lilly

Écrit par : lilly | 24/02/2006

coucou ! Bonjour Palmi! je suis triste je ne te vois plus et je me sens bien seule et c'est pourquoi je viens te faire un petit bonjour et un gros bisou.
COCO

Écrit par : COCO! | 25/02/2006

bonjour palmi un petit mot en passant et merveilleuse journée a toi...

Écrit par : francois de coeurdenfant | 27/02/2006

Mon bled a son carnaval en même temps que Binche (nous sommes tout à côté) et bien sur le premier gille est...... chez nous. A Binche c'est aujourd'hui mais vu cette neige ils ne vont pas avoir facile en sabot sur les pavés et porter leur beua chapeau en plume d'autruche.

Écrit par : nat | 28/02/2006

jolie tradition tit coucou en passant, bisous...xxx

Écrit par : muriel | 28/02/2006

Bonsoir, Très belles affiches!
Merci de ta visite! Bonne fin de semaine.

Écrit par : Alphonsine | 07/03/2006

Les commentaires sont fermés.