11/04/2006

Votre métier

Publication de la Direction Générale des Statistiques.

 

Trouver une brioche chez un artisan boulanger n'est pas chose facile partout. Selon les statistiques publiées, les boulangeries-pâtisseries étaient dans notre pays en 2004 environ 5 500; ce qui revient à environ un boulanger pour 1 911 habitants.

En Flandre, on comptait en moyenne 1 boulanger pour 1 750 habitants, en Wallonie 1 pour 2 007, et à Bruxelles-Capitale 1 pour 3 124.

C’est à La Panne que la densité de boulangeries-pâtisseries est la plus forte (1 boulanger par 664 habitants) ; suivent Virton (1 boulanger pour 671 habitants), Aubel (1 pour 676) et Nieuport (1 pour 680).

À l’opposé, dans les communes de Wezenbeek-Oppem, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Jurbise, Lennik et Hove, on doit se bousculer au portillon des boulangers, vu leur rareté. Et commander des pistolets chez un boulanger est même chose totalement impossible à Daverdisse, Fauviller ou Herstappe.


C’est dans les communes de Herent, Aubange, Graven et Kampenhout qu’on trouve le nombre le plus faible de bouchers par habitant. Et l’on a toutes les chances de rester sur sa faim de carnivore dans les communes de Beauvechin (pas une seule boucherie), Daverdisse (0), Gouvy (0) et Tellin (0), entre autres. À l’inverse, c’est Horebeke qui détient le plus de bouchers par habitant : 1 pour 396. Sont, sous ce même rapport, bien pourvus également le haut lieu touristique Vresse-sur-Semois (1 sur 571), la commune d’Amblève (ou Amel, dans les Cantons de l’Est : 1 sur 657), et la célébrissime Bouillon (1 sur 681).


Le classement d’établissements de restauration rapide, de snackbars, de friteries et apparentés, plusieurs communes du littoral s’y trouvent en tête : La Panne (1 pour 237 habitants), Middelkerke (1 pour 242), Le Coq (De Haan, 1 pour 247) et Nieuport (1 pour 259). Mais en sont bien nantis également Vresse-sur-Semois, Bruxelles et Blankenberge, toute fringale inopinée trouvant donc à s’y apaiser promptement. Il apparaît prudent par contre, lorsque l’on s’aventure sur le territoire de Fauvillers (0), Stoumont (0) et Herstappe (0), d’emporter son propre panier à provisions

De soif jamais vous ne souffrirez , ainsi que prendre rendez-vous avec son coiffeur ne sera jamais un problème. 

Vous voilà avertis, jeunes et moins jeunes.

 

13:08 Écrit par Palmira | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

y aura toujours... des opportunités surtout quand on crée des produits de qualité....
bonne journée

Écrit par : soloamor | 11/04/2006

hello palmira je t'envoie quelques rayons de soleil de Genève, bisous...xxx

Écrit par : muriel | 11/04/2006

C'est assez étonnant ce genre de statistiques....Dans ma commune, il y a qu'un seul boulanger (un peu plus de 2500 habitants).. Mais on vent du pain aussi au Delhaire, et puis il y a le boulanger ambulant 3 jours semaines. Bizz

Écrit par : jicé | 11/04/2006

j'adore le pain.
Bonne soirée statistiques!

Écrit par : Bruno | 11/04/2006

j'ai un boulanger artisan boulanger et j'adore tout ce qu'il fabrique. Heureusement il y en a encore quelques uns.
J'ai fait un petit séjour au Canada et je demande à mon hôte de me conduire à uen boulangerie.....il m'a conduite dans une grande surface au rayon pain!!! Dans sa ville il y a 3 ou 4 églises mais pas de boulangerie !!!!!!
j'espère que tu vas bien, pas trop fatiguée.

Écrit par : laura | 11/04/2006

Bonjour Palmira... Ce matin il fait triste mais….que la douceur de l'amitié te donne des rires et des plaisirs tout au long de cette journée.… !
Merci de ta visite et de ton petit mot
Gros bisous et je te souhaite une merveilleuse journée

Écrit par : Chadou | 12/04/2006

salut palmi... ..alors, bien déménagé..pas trop fatiguée, rien cassé dans le déménagement...tout est OK....?
Concernant les boulangers, il est vrai que le bon pain se perd, moins en moins d'artisans, plus en plus de grandes surfaces vendant du pain de moindre qualité. Moi j'ai trouvé une solution:je fais le pain moi-même le plus souvent possible, de toutes les sortes, je varie, et c'est profondément satisfaisant de faire son pain, c'est je crois comme un peu retrouver l'origine de la vie...je t'assure, c'est une sensation exceptionnelle qu'on ne retrouve dans rien d'autres, ni la cuisine, ni la pâtisserie par exemple, bref j'adooooore faire mon pain. D'ailleurs pour Pâques, je fais des Colombes de Pâques dans une pâte un peu spéciale très bonne....
Bisous.

Écrit par : mounite | 12/04/2006

Bonjour palmira... J'ai vu que tu as questions pour un champion dans tes liens ;-) j'ai été fan de cette émission! Il fut une époque où je la regardais tous les jours (c'était un bon défatiguant après le boulot), sans compter les soirées spéciales... Julien Lepers me fait toujours rire ;;;---)))

Écrit par : Pivoine | 12/04/2006

oups! J'ai vu que tu as déménagé ;;;---))) tout un programme !!! Moi aussi, il y a un an et demi ;-) il y a trois caisses que je n'ai jamais vidées. Elles attendront des temps meilleurs !

Beau printemps à toi !

Écrit par : Pivoine | 12/04/2006

Bonjour Palmira Je te souhaite de joyeuses fêtes de Pâques,et bonne récupération de tes fatigues.
Gros pichoubisous.

Écrit par : DUKE | 13/04/2006

alors? bien installée? à la capagne? je te souhaite de très joyeuses fêtes de Pâques
bisous bisous

Écrit par : laura | 13/04/2006

Les commentaires sont fermés.